0491 72 07 51

Qui Sommes-Nous

À bord de Clapotis, nous croyons en la force du collectif pour améliorer la santé mentale et le bien-être global des jeunes de 0 à 23 ans. Notre équipe place le bien-être au cœur des activités collectives.

Notre Mission

Notre mission est d’encourager les éléments individuels et communautaires qui favorisent une meilleure santé mentale et un bien-être global. Nous renforçons l’estime de soi et donnons des outils pour affronter les défis de la vie. Chez Clapotis, la participation et le partage sont les vents qui gonflent nos voiles !

Nos Actions

Nous organisons des ateliers collectifs, des rencontres communautaires, des formations et aussi des actions de sensibilisation. Notre but est de créer des mouvements positifs au sein de la communauté. Nous encourageons la bienveillance, le partage de connaissances et la construction de solutions communautaires.

Tous Concernés

Nos services s’adressent aux jeunes de 0 à 23 ans, à leur entourage (parents, amis, etc.) et aux professionnels qui les accompagnent. Quel que soit votre parcours, votre origine ou votre situation, votre participation est essentielle pour développer un environnement positif pour la santé mentale et le bien-être global des jeunes.

Quelques mots clés qui nous tiennent à cœur 

Action Communautaire : L’action communautaire en santé, c’est comme une équipe soudée qui travaille ensemble pour améliorer le bien-être de tous. Cela signifie que les membres d’une communauté, qu’il s’agisse d’un quartier, d’une école ou d’un groupe social, collaborent pour comprendre les problèmes de santé, définir ce qui est le plus important, et créer des actions pour y faire face. En d’autres termes, c’est l’effort collectif de la communauté pour prendre en main sa propre santé.

Participation : La participation en promotion de la santé, c’est quand chacun est invité à donner son avis et à s’impliquer dans la prise de décisions concernant la santé. Imaginez que chacun puisse exprimer ses besoins, participer aux choix importants et aider à mettre en place des actions pour améliorer la santé de tous.

Environnement positifs : Ou milieux favorables à la santé. Il s’agit d’endroits où il est plus facile de rester en bonne santé. Ce sont les lieux où nous vivons, travaillons, étudions et jouons. Ces endroits nous offrent la protection dont nous avons besoin pour éviter les problèmes de santé. Ils nous donnent l’opportunité de développer nos compétences pour rester en forme et autonomes.

Sensibilisation : La sensibilisation, c’est comme un phare qui éclaire les zones dangereuses sur notre chemin. C’est notre manière de partager des informations importantes pour que chacun comprenne les enjeux liés à la santé mentale et puisse naviguer en toute sécurité.

Notre site est en construction, mais n’hésitez par à nous contacter :

clapotis@aigs.be

Actu

Journée des droits de l’enfant : nous étions place des Carmes ce lundi 20 novembre. RTC en parle :

« Chaque année à la date le 20 novembre, c’est la journée internationale des droits de l’enfant. L’événement rappelle le jour de la signature de la Convention adoptée par l’ONU, le 20 novembre 1989, mais il s’agit surtout  d’un moment pour réfléchir à certaines problématiques qui touchent les enfants. En province de Liège, la journée était notamment dédiée à la sensibilisation au bien-être et à la santé mentale des jeunes.

C’est dans ce cadre que des stands accueillaient les jeunes Place des Carmes à Liège ce lundi. Des professionnels membres du réseau REALiSM proposaient des activités autour du bien-être et de la santé mentale des jeunes. Deux domaines où se reflètent la détresse lorsque les droits de l’enfant sont bafoués. « On a réuni plusieurs partenaires du réseau, ici sur Liège, mais également sur Huy et sur Verviers pour aborder les jeunes, discuter avec eux autour d’animations », explique Stéphanie Halin, agent de liaison du réseau REALiSM. « C’est quoi le bien-être ? C’est quoi se sentir bien quand on est jeune ? Comment est-ce qu’on peut influencer positivement leur bien-être et leur santé mentale ? »

En Belgique, selon des chiffres de l’UNICEF, environ 1 jeune sur 6 âgés (16,3% des enfants) entre 10 et 19 ans souffrent d’un problème de santé mentale diagnostiqué selon la définition de l’OMS.

Différents lieux pour trouver de l’aide chez nous sont renseignés dans un répertoire des services d’aide et de soin pour les jeunes édité par le réseau REALiSM. On y trouve aussi plus d’informations sur les psychologues conventionnés plus accessibles financièrement pour les jeunes. »

Stéphane Savaris